“Mon cheval est porteur”

est une phrase que je lis souvent dans les formulaires précédents le première rendez-vous de Saddle-Fitting.

Grande est ma déception quand je rencontre le cheval en question et me rends compte qu’il est plutôt “épais”, “massif”, ou d’une morphologie ronde, mais que son dos est tout faible.

💡 Une petite précision s’impose : le fait qu’un cheval soit fort ou porteur est lié à son état musculaire. Une bonne tonicité abdominale, des muscles posturaux développés pour soutenir un dos fort et tendu.

Le cheval n’ayant pas de clavicule, il faut imaginer la colonne vertébrale du cheval comme un pont suspendu entre l’arrière main et l’avant main, n’ayant pour support que la sangle abdominale et les muscles posturaux et ligaments.

S’il n’y à pas de soutient à ce niveau, lorsque que vous vous asseyez sur son dos, il s’effondre, et ne vous porte qu’avec crispation et tension, ce qui peut causer des douleurs voir blessures.

A l’inverse lorsque le cheval est bien équipé en tablette de chocolat on dit qu’il “remonte le dos“, ce qui est vrai, on peut imagine comme un fil que l’on viendrai tendre.

Donc, un cheval fin mais “fit” est tout à fait capable de porter plus lourd qu’un cheval large mais peu musclé.

👉🏽 du coup on ne néglige pas le renforcement musculaire chez tous les chevaux et dans toutes disciplines si vous voulez qu’ils vous portent sans difficultés !